MOOC ABC GdP

par Bertrand Gajeot

Ce journal est consacré à ma participation au MOOC "ABC de la gestion de projet", délivré sous la direction de Rémi Bachelet, maître de conférences à l’École Centrale de Lille.

D'autres weblogs de participant.es à ce MOOC (la liste sera mise à jour au besoin) :

Pour suivre l'actualité du MOOC ABC Gestion de Projet :

Oui, quand on francise certains termes anglais, ils perdent leur classe naturelle... Rigolant

mooc formation certification gestion projet

Bilan final : Grand Chelem !

Un sacré grand chelem, en effet.

Après le certificat basique et le certificat avancé, je viens d'apprendre que j'ai obtenu le certificat par équipes du MOOC ABC Gestion de Projet. Cerise sur le gâteau, tous les membres de l'équipe-projet que j'animais ont obtenu ce certificat. Bref : Grand Chelem.

Flashback...

Lorsque je me suis inscrit au MOOC ABC Gestion de Projet, j'étais vraiment loin d'imaginer jusqu'où cette aventure m'amènerait. Je souhaitais simplement tâter du MOOC, par curiosité envers ce dispositif émergent de pédagogie numérique, et en profiter pour acquérir de nouvelles compétences. L'objectif final était de voir si cela avait une utilité quelconque pour l'université au sein de laquelle je suis affecté. La réponse est "Oui"... de mon point de vue.

Je pensais réussir à valider le certificat basique ; j'espérais parvenir à valider le certificat avancé ; je ne savais pas si je tenterais de participer à la certification par équipes, ne pensant pas être prêt et pensant me réserver pour la prochaine session du MOOC ABC Gestion de Projet.

Au final, j'ai tout validé, rempli des fonctions (avec d'autres participants) de professeur-assistant sur le MOOC, et assumé des responsabilités au sein de l'équipe-projet que j'ai rejoint. J'ai pu démontrer (et surtout à moi-même) que j'étais capable d'animer une équipe-projet, d'organiser et animer des réunions en vidéoconférence, et même de faire des présentations vidéos compréhensibles du néophyte (selon les retours de membres de mon équipe-projet qui les ont fait voir à des proches).

... to the future

L'aventure continue, avec la préparation du MOOC ABC Gestion de Projet 2. Nous sommes plusieurs membres de l'équipe-projet à avoir rempilé pour préparer et mettre en place l'étude de cas de la prochaine session du MOOC ABC Gestion de Projet. Autour de ce noyau, d'autres personnes motivées se sont greffées pour constituer une nouvelle équipe, œuvrant dans la continuité de la précédente. Pour ma part, j'assume toujours l'animation de l'équipe-projet, avec le rôle de coordinateur de projet. Une responsabilité stimulante, au vu du pedigree des autres membres de l'équipe.

Comme pour la première session, le public sera varié et nombreux, et il inclura cette fois, entre autres, des étudiants de l'Ecole Centrale Lille et de l'Ecole des Mines de Douai. Là aussi, l'enjeu est (très) stimulant.

Après le MOOC ABC Gestion de Projet 2, je pense m'investir sur d'autres MOOCs et, pourquoi pas, en proposer un. J'ai déjà lancé une idée par ailleurs : si personne ne l'attrape au vol, je la récupèrerai et m'occuperai de la mettre en place.

Bilan personnel

L'équipe-projet a tiré son bilan collectif et individuel. Pour ma part, je n'en retire que du bon. J'ai fait des rencontres enrichissantes sur le plan humain, qui m'ont aidé à avancer et à mieux me connaître. "Gnothi seauton" - je pense avoir parcouru plus de chemin depuis le 18 mars 2013 (date d'ouverture du MOOC ABC Gestion de Projet) qu'au cours de ces dix dernières années - au moins sur le plan professionnel.

Les différences de points de vue et les échanges entre participants, qu'il s'agisse de la phase de certification basique/avancée ou bien de la phase de projet par équipes, m'ont permis d'avoir de nouvelles perspectives, tant sur ma façon d'être que sur ma façon de travailler.

Le MOOC ABC Gestion de Projet, bien loin d'adopter une attitude de mouton de Panurge vis-à-vis de ses cousins américains, a été une expérience formidable, que je souhaite renouveler et faire partager. Et au vu de l'activité de la communauté Google+ liée à ce MOOC, je sais que je ne suis pas le seul.

Reste à savoir si les institutions suivront. Cela a été l'occasion d'un conférence-atelier lors des Journées du E-learning, qui se sont tenues à l'université Jean Moulin Lyon 3 ces 27 et 28 juin 2013. Les freins et forces de blocage existent, et il va falloir faire œuvre de pédagogie - j'ose le dire ! Sourire

mooc formation certification gestion projet

Écrit par Bertrand Gajeot le 29 juin 2013, 14:46 | Commentaires (2)

Bilan à J-15 !

Plus de trois semaines depuis mon dernier billet ; mais trois semaines bien remplies. À la fin de mon dernier billet, j'indiquais que ma participation au MOOC ABC Gestion de projet consistait :

  • à participer à l'évaluation et à la notation finale de devoirs de la certification avancée ;
  • à participer à deux projets par équipe, dont un en qualité d'animateur.

Les choses se tassant un peu, et à presque quinze jours de la fin de la certification en gestion de projet par équipe, je vais dresser un rapide bilan de ces actions.

Evaluation et notation finale

"Professeur-assistant" est le titre (ronflant, vu mon pedigree) que j'ai sur la plateforme Canvas dans le cadre du MOOC. Nous avons donc été sept MOOCers à assister l'équipe encadrante dans sa tâche - herculéenne - d'évaluation et notation des cevoirs de la certification avancée. Le MOOC ABC Gestion de Projet, je le rappelle, a été sur ce point ( comme sur d'autres) victime de son succès.

Les devoirs que nous avions à évaluer concernaient les semaines 3 (compte-rendu) et 4 (planification). Autant dire que ça n'a pas traîné. Le plus long a été d'attendre que l(outil de notation de Canvas (SpeedGrader) charge les copies ; il était assez lent, à un point tel qu'il m'est arrivé de l'invectiver en le nommant "SlowGrader". Mais au final, tous mes devoirs des semaines 3 et 4 ont été évalués et notés en une semaine ou peu s'en faut. Mission accomplie ! ^^

Projet par équipe

Pris par des impératifs personnels, j'ai dû renoncer à participer au projet MOOC Apprentissage de langues (que je continue de suivre de loin). En revanche, les semaines qui viennent de passer ont été intenses, en ce qui concerne le projet Nouvelle étude de cas (comme pourd'autrres projets, je présume).

La phase de cadrage a été complexe, peut-être parce que nous l'avons complexifiée dans un souci de trop bien faire. Mais nous en sommes venus à bout ; du moins, je l'espère : les dossiers de cadrage de tous les projets sont en cours de validation.

Au menu de cette phase : définition des besoins, étude d'antériorité, analyse fonctionnelle, cahier des charges fonctionnel. Entre autres... L'équipe a fait un travail formidable, qui a débouché sur deux présentations vidéo :

  • l'une qui servait de coup d'essai dans le cadre d'une répétition qui a eu lieu le 6 mai ;
  • l'autre qui a été diffusée ce 13 mai, en parallèle d'une réunion en vidéoconférence, diffusée en direct (avec un léger différé d'une minute à peine, en fait) sur Youtube.

Lebut était de présenter le cadrage du projet. Cela m'a permis de tester l'outil Hangout on Air de Google, et c'est tout sauf évident. Le principe est simple : une session de vidéoconférence est ouverte, et notifiée à tous vos contacts Google+ (qui peuvent faire suivre le lien, pourune diffusion maximale). Une fois le Hangout on Air lancé, il y a un temps de chargement à l'issue duquel il est possible de lancer une diffusion en direct sur Youtube. Dans le cadre de la présentation des projets par équipe, le "possible" devient "impératif", afin de pouvoir enregistrer la présentation. Là encore, le lien est communiqué, par le biais d'un post, à tous vos contacts Google+, qui peuvent faire suivre à leurs contacts, etc. Enfin, comme tout se fait en direct, l'enregistrement doit être réalisé en une seule prise.

Étant l'animateur du projet par équipe auquel je participe, j'ai été désigné à l'unanimité de mes co-équipiers pour réaliser cette vidéo. J'ai beau être (assez) à l'aise pour m'exprimer en public, l'exercice a été rendu difficile par la perspective (toute potentielle, certes, mais potentielle quand même) d'être visionné en direct par mes contacts, ainsi que leurs contacts, etc. J'avais peur d'être ridicule... et ça n'a pas loupé, au vu du nombre de prises que j'ai dû faire pour réaliser deux vidéos correctes - pas parfaites : correctes.

Enfin, "le ridicule ne tue pas", et "ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort", paraît-il. J'en ressors donc un peu mieux armé... pour gérer une application cloud de vidéoconférence, même si mes co-équipiers me disent souvent que je m'en sors très bien dans mon rôle d'animateur de groupe. Moi qui ai toujours estimé avoir le talent de communication d'une pierre tombale et le charisme d'un bulot...

Voici les liens vers les vidéos en question :

Il est prévu de réaliser une dernière vidéo, pour présenter le montage de chaque projet par équipe. Encore des heures d'amusement en perspective. :-)

Vraiment, cette expérience MOOC ABC Gestion de Projet est vraiment enrichissante : elle me permet d'apprendre sur moi-même autant que d'acquérir des connaissances et compétences (le triptyque savoir, savoir-faire, savoir-être), et de confronter et adapter mes méthodes de travail à celles de personnes issues d'autres horizons culturels et/ou professionnels. Je dois confesser que le retour à la routine quotidienne du travail est parfois quelque peu... frustrant. Je n'en dirai pas plus toutefois.

mooc formation certification gestion projet

Écrit par Bertrand Gajeot le 14 mai 2013, 19:33 | Commentaires (0)

MOOC ABC GdP - Plus oultre !

Je prend pour titre de ce billet la devise de Charles Quint (et consécutivement de l'Espagne), car elle rend bien compte de mon implication (pas que la mienne d'ailleurs) au sein du MOOC ABC Gestion de Projet, alors que l'examen final est terminé.

Résultat final final des certifications

Dans mon précédent billet ,j'avais écrit être confiant pour l'obtention de la certification avancée. Il me manquait, selon mes calculs, 85 points à obtenir pour valider cette certification, sur les 300 que les trois derniers devoirs pouvaient me permettre d'escompter. Mon devoir n° 2 a reçu pour note finale 92 points sur 100. Dont acte. Sourire

MOOC plus ultra

Voici venu le temps des rires et des chants... Ah, non, ce n'est pas ça. Voici venu le temps de la certification par équipe. L'objectif : des porteurs de projets (des participant.es au MOOC) proposent des idées de projets pour lesquels les connaissances et compétences acquises durant le MOOC vont être mises en pratique, et font appel à toutes les bonnes volontés d'autres participant.es au MOOC pour les aider à réaliser l'avant-projet.

Oui, il ne s'agit pas, dans le cadre de cette certification, de lancer et développer un projet, mais de réaliser "seulement" l'étude d'avant-projet. Cette certification s'inscrit dans un projet en équipe, mais reste individuelle ; à savoir que si un.e participant.e ne s'investit pas suffisant, la certification ne lui sera pas délivrée. Pour l'investissement, l'équipe encadrante estime qu'elle doit être de 12 heures par personne d'ici à la date-butoir finale, fixée au 1er juin.

Le calendrier comporte trois phases :

  • une phase de définition du projet, au cours de laquelle les équipes sont formellement constituées, et les objectifs du projets définis. Livrable : une fiche de définition à rendre hier ;
  • une phase de cadrage du projet, au cours de laquelle les besoins sont définis et les responsabilités établies. Livrable : un cahier des charges fonctionnel ;
  • une phase de montage du projet, au cours de laquelle le projet est définitivement élaboré, en vue de sa soumission à l'équipe encadrante. Livrables : un plan de valorisation, un plan de gestion des risques, (entre autres).

À chaque étape, l'équipe encadrante doit valider la phase à travers ses livrables, pour que l'équipe-projet puisse passer à l'étape suivante.

Pour ma part, j'ai rejoint deux projets par équipe, ainsi qu'indiqué dans mon précédent billet. Mais je ne pensais pas être bombardé Animateur du projet Nouvelles études de cas pour le MOOC ABC Gestion de Projet #2. Un rôle pour le moins prenant... à tel point que je ne sais si je pourrais m'investir autant que je le souhaitais initialement dans le MOOC Apprentissage de langues. Enfin, on verra bien.

De l'autre côté du miroir

Ça, c'est le deuxième Kiss MOOC. Sept participant.es au MOOC à la certification avancée (dont votre serviteur) ont été recrutés, sur leurs qualités, leur investissement et leur disponibilité (beaucoup plus de participant.es auraient convenu, sur la base des deux premiers critères) pendant le MOOC, pour aider l'équipe encadrante à terminer les évaluations des devoirs de ladite certification dans des délais raisonnables.
Il faut dire que l'équipe encadrante tablait initialement sur une centaine de participant.es à la certification avancée. Au final, plus de cinq cents devoirs ont été rendus chaque semaine. Contrairement à d'autres MOOCs, une légère montée en puissance plus qu'une franche déperdition du nombre de participant.es a été constatée. Le MOOC ABC Gestion de Projet a été victime de son succès ! D'où un besoin de renfort, arrivé au galop.

Voilà le bilan à l'heure actuelle : je participe à un projet par équipe, j'en anime un autre et j'occupe mon temps libre par la validation des évaluations de la certification avancée. Une bonne façon de vivre l'expérience MOOC au maximum, à travers ses multiples aspects.

mooc formation certification gestion projet

Écrit par Bertrand Gajeot le 22 avril 2013, 19:19 | Commentaires (0)

Devoir n° 4 et examen final

Double ration de devoir pour ce billet !

Je viens en effet de passer l'examen final de la certification basique du MOOC ABC Gestion de projet. J'y reviendrai plus tard ; pour le moment, je vais évoquer le devoir n° 4, qui portait sur la planification de projet.

Objectif du devoir

Le devoir se situe dans la suite chronologique des devoirs précédents.

Après avoir dressé une carte conceptuelle relative à l'organisation du projet 3 (Réalisation d'un produit nouveau : un cookie dans un emballage éco-responsable), après avoir réalisé une étude pour déterminer la rentabilité de plusieurs projets (dont le projet 3) et une présentation de cinq diapositives de cette étude, après avoir établi le compte-rendu du comité de direction au cours duquel cette présentation a été faite (en complément d'autres informations) et le projet 3 approuvé à l'unanimité, il ne restait plus qu'à planifier le projet 3, en produisant un diagramme de Gantt - à l'aide de logiciels ad hoc.

Réalisation du devoir

Je me suis attelé à la tâche en utilisant Ganttproject, comme d'autres participant.es. La prise en main s'est révélée laborieuse, malgré les tutoriels et supports mis à disposition. Et je n'ai pas été le seul dans cette situation ; au fur et à mesure que certains commentaires étaient partagés sur la communauté Lunette+ du MOOC, j'avais l'impression d'entendre la voix de Régis Laspallès psalmodier :"Y en a qu'ont essayé, ils ont eu des problèmes !"

De guerre lasse, ou bien parce qu'ils se sentaient plus à l'aise avec, plusieurs participant.es ont utilisé d'autres logiciels, soit libres (Gantter, OpenProj...), soit propriétaires (MS Project). Cela n'a pas été sans poser quelques problèmes lors de l'évaluation par les pairs, les rapports des diagrammes différant dans leur aspect selon le logiciel utilisé. En ce qui me concerne, le corrigé-type et les conseils pour l'évaluation ont été d'une secours inappréciable.

Résultat final

Malgré tous les défauts et manques qui ne vont pas manquer d'être relevés par mes pairs évaluateurs, je suis assez satisfait de mon travail (en pièce jointe* à ce billet). L'un dans l'autre, cela m'aurait pris quatre à cinq heures pour réaliser ce devoir, et je suis satisfait car je n'y connaissais rien en planification de projet (si ce n'est de manière empirique), avant que je ne prenne connaissance des cours dimanche dernier. Désolé pour son aspect ; un seul mode d'exportation a bien voulu fonctionner sur Ganttproject, et c'est assez... rustique. Rigolant
Donc, même si ça n'a l'air de rien, je suis content d'avoir pu saisir et assimiler (parfois de manière incomplète, donc à revoir - c'est prévu) les notions et processus relatives à l'analyse fonctionnelle et à la planification (voir mon demotivational poster sur les diagrammes, dans mon billet de dimanche dernier : MOOC ABC Gestion de projet - Bilan à J+20.

* N.B. : Je n'ai pas pu inclure de licence sur ce document, mais je doute que sa valeur marchande potentielle (environ 0 €)  intéresse qui que ce soit. Toutefois, par acquit de conscience, je déclare ici que ce doucment est placé à mon nom sous licence CC BY-NC-SA 3.0 FR.

Examen final

Sinon, aujourd'hui à 16h00, l'examen final pour la certification basique a été ouvert. Il dure jusqu'à la dimanche prochain 23h59 ; aussi comprendrez-vous que je n'en dirai pas beaucoup à ce sujet. Si des participant.es au MOOC me lisent, je leur dirai ceci : l'examen et certes un peu long, par rapport à ceux qui ont été proposés ces quatre dernières semaines ; mais il n'est pas compliqué et hors de portée. Personnellement, le recours aux support de cours étant autorisé, je m'en suis servi trois ou quatre fois, plus pour confirmer ce que je savais que pour trouver une réponse que j'avais oubliée.

Un weblog étant (parfois ? souvent ?) un outil propre à flatter le narcissisme de son/sa propriétaire, je dirai que je m'en suis très honorablement tiré, avec 186 points obtenus sur un maximum de 200. C'est l'avantage de cette certification basique, qui s'obtient par des réponses à un QCM : le résultat est immédiatement calculé. Ainsi, je sais d'ores et déjà que je valide ma certification basique, sachant qu'il faut obtenir 280 points sur un maximum de 400 pour ce faire, et que j'en ai obtenu 383.

Pour la certification avancée, il faudra attendre encore un peu, mais je suis confiant. Si j'ai bien compris, il faut obtenir 560 points sur un maximum de 800 (en incluant les points de la certification basique) et avoir  rendu au moins trois des quatre devoirs du programme - chaque devoir étant noté sur 100 points. Pour ma part, j'ai rendu les quatre devoirs ; il me reste donc à obtenir 177 points. Les participant.es au MOOC connaissent, depuis ce mardi, la note obtenue à leur premier devoir ; pour ma part, j'ai obtenu 88 points. Il me reste donc à obtenir, pour les trois devoirs restants, 85 points sur un maximum de 300.

Et après ?

L'aventure MOOC continue, bien sûr. La validation de la certification avancée ne dépend plus de moi ; mais il reste une dernière certification, en gestion de projet par équipe. Tout au long de ce MOOC, des participant.es ont proposé à leurs pairs de participer à l'élaboration d'un projet en équipe - cette élaboration correspondant à la phase d'avant-projet.

Certaines projets sont encore en train de constituer leurs équipes, mais le départ sera donné entre demain et dimanche prochain. À cette date, les porteurs de chaque projet doivent avoir constitué leur équipe et fait approuver par l'équipe encadrante une fiche de définition de leur projet. Dès lors, les équipes dont les projets auront été approuvés auront jusqu'à début juin pour monter un dossier de projet (livrable final), avec un dossier de cadrage à remettre, en qualité de livrable intermédiaire, vers le 11 mai. Chaque livrable doit être approuvé pour que le projet par équipe obtienne la certifcation ; en outre, chaque membre de l'équipe-projet doit s'investir pendant au moins 12 heures sur cette période pour que le certificat par équipe lui soit délivré individuellement.

Pour ma part, je participe (à différents niveaux) à deux projets :

  • un projet de MOOC Apprentissage de langues en ligne, porté par Matthieu Cisel (doctorant et membre de l'équipe encadrante) ;
  • un projet visant à proposer de nouvelles études de cas pour la prochaine session du MOOC ABC Gestion de Projet (prévue pour la rentrée).

Concernant ce dernier projet, l'équipe est en train de se constituer ; nous n'avons ni porteur, ni animateur, mais cela va bientôt se régler.

Mon prochain billet sur le MOOC ABC Gestion de projet fera un bilan général sur cette expérience, enrichissante à tout point de vue. Ce devrait également être le dernier billet sur ce MOOC avant un bon moment. Je pense en publier un de temps à autre pour donner des nouvelles des projets par équipes, mais leur fréquence sera moindre.

mooc formation certification gestion projet

Fichiers joints:
MOOC_ABCGdP_Devoir_4.pdf (556,2Ko) - Télécharger
Écrit par Bertrand Gajeot le 14 avril 2013, 17:54 | Commentaires (0)

Devoir n° 3

Tout d'abord, je tiens à m'excuser pour le retard avec lequel je livre cet article : je l'avais promis pour dimanche dernier, mais plusieurs priorités ont pris le dessus... Mieux vaut tard que jamais, voici donc un compte-rendu du devoir n° 3 (pour la certification avancée du MOOC ABC Gestion de projet) qui consistait à faire... un compte-rendu. Ça, c'est de la mise en abyme ! Cool

Objectif du devoir

Il était fort simple : il s'agissait de retranscrire les minutes d'une réunion du Comité de direction de l'entreprise GdP, pour en faire un compte-rendu de deux pages maximum. Si possible, il fallait assortir le document final d'une carte mentale ("mind map", dixit l'énoncé) du compte-rendu, et pourquoi pas d'autres annexes (organigramme, étude discutée pendant la réunion, etc.). Un lien vers les minutes du projet était impératif, de même que le respect d'un certain formalisme quant à la présence et l'organisation de certaines informations.

Réalisation du devoir

J'ai procédé en deux étapes.

Puisqu'il était possible, voire conseillé, de produire une carte mentale du compte-rendu, j'ai utilisé Freemind pour réaliser celle-ci. J'ai choisi ce logiciel car je le connais un peu mieux que VUE (utilisé pour le devoir n° 1, mais que j'ai utilisé également pour réaliser l'une des annexes du devoir n° 3 - cf. infra). Je sais donc que Freemind permet l'export d'une carte mentale dans un fichier texte au format enrichi ; chaque nœud est transformé en titre (le niveau hiérarchique du nœud correspondant à un niveau hiérarchique de titre dans le logiciel de traitement de texte), tandis que les notes rattaché à chaque nœud sont transformées en corps de texte standard.

Le plus long a donc été de retranscrire les minutes en carte mentale, avec des nœuds dotés de notes reprenant les informations pertinentes des minutes. Une fois cela fait, une rapide exportation a permis la transformation de la carte mentale en fichier texte. Avant-dernière étape : la mise en forme du texte, afin qu'il tienne sur un peu moins de deux pages, histoire de laisser de la place pour les annexes. L'ultime étape a consisté à toiletter le texte des quelques coquilles qui pouvaient l'émailler (correction effectuée sur la carte mentale en parallèle) d'une part, et d'autre part à inclure une image de la carte mentale (exportée au format PNG) et les liens (raccourci par Google URL Shortener) vers les annexes ad hoc, stockés sur Google Drive : minutes de la réunion, fichier source et fichier image de la carte mentale (respectivement aux formats MM et PNG). J'ai même poussé le vice jusqu'à produire (avec VUE) une carte conceptuelle de l'organisation du projet, telle qu'induite par les décisions prises lors de la réunion du Comité de Direction GdP.

Résultat final

Comme d'habitude, vous trouverez en pièce jointe le document que j'ai remis à fin d'évaluation par mes pairs et l'équipe encadrante.

En revanche, je n'ai retiré que peu "d'enrichissement professionnel" de cet exercice, si je puis dire, car il s'agit de quelque chose que j'ai déjà l'habitude de faire. J'ai appris deux-trois choses, qui m'ont permis de mettre en perspective la théorie du "compte-rendu idéal" avec les pratiques constatées dans mon environnement professionnel, et ainsi déterminer des points d'amélioration. Cela peut sembler peu, mais c'est déjà beaucoup.

Bientôt sur vos écrans : un article consacré au devoir n° 4, ayant pour objet la planification (et pour objectif la réalisation d'un diagramme de Gantt).

mooc formation certification gestion projet

Fichiers joints:
MOOC_ABCGdP_Devoir_3.pdf (123,1Ko) - Télécharger
Écrit par Bertrand Gajeot le 12 avril 2013, 15:01 | Commentaires (0)
mooc formation certification gestion projet
Commentaires

Merci pour cette contribution très intéressante. Le MOOC fait partie de la réflexion que mène actuellement l'équipe du PIAF et votre retour d'expérience est précieux.

29 mars 2013, 23:54
Rieu

Merci pour votre journal en ligne. Et aussi pour le glossaire, c'est une excellente idée.

Personnellement, j'ai fait un journal plus centré sur la réflexion à l'occasion de ce MOOC et il est partagé sur Drive avec l'équipe avec laquelle on va mener bientôt un projet.

13 avril 2013, 21:35
*