Lettre n°7

Editorial

Didier Grange, Président du comité directeur du PIAF

Le PIAF : chantiers en cours, chantiers à venir…

Genève, le 19 mars 2013

D’après les relevés statistiques que nous avons effectués à la fin de l’année 2012, le PIAF a rencontré tout au cours de l’année passée un très grand succès. Ce sont près de 100'000 personnes qui ont utilisé les ressources du site en 2012. Aussi, nous vous remercions pour votre fidélité et pour votre confiance.

Le Comité de pilotage s’est réuni au début du mois de janvier à Paris pour faire le point sur le fonctionnement du Portail et les projets en cours ou à venir. Les discussions ont tourné autour de différents axes : la révision de divers modules du volet « Se Former », la mise à jour de la bibliographie archivistique francophone en ligne, les modifications à apporter à l’espace e-pro, la certification, l’utilisation du PIAF lors du prochain Stage technique international archivistique (qui débutera en avril de cette année, à Paris), et finalement la refonte générale du Portail.

Refonte générale du Portail ? A nouveau, me direz-vous…

Il est vrai que nous avions déjà fait des efforts considérables en 2009-2010 pour faire évoluer le PIAF. Mais, nous devons remettre l’ouvrage sur le métier. Rien de surprenant en cela quand on sait à quelle vitesse les adaptations doivent être faites pour un outil présent sur le web et utilisant les technologies du web. Le Comité du Portail est prêt à se lancer dans cette nouvelle phase. Il sent que le moment est maintenant venu de revisiter le Portail.

Les résultats  statistiques 2012 le poussent également à agir dans ce sens. Nous avons noté par exemple que 66% des consultations effectuées ont trait au volet « Se Former », c’est-à-dire aux cours en ligne. Les différents éléments du volet « Se Documenter » sont en revanche peu consultés, à l’exception de la bibliographie archivistique en ligne. Quant à l’espace e-pro, il est utilisé par six cents internautes. Ce nombre est encourageant et nous laisse bien augurer par rapport au futur : le potentiel que représente cet espace est bien présent.

En résumé, et sous réserve des études complémentaires que nous mènerons les prochains mois, deux thèmes semblent se détacher fortement : les cours en ligne et les communautés virtuelles. Ces deux pôles devraient certainement sortir renforcés suite à nos travaux.

Cette refonte ne peut pas être accomplie en deux temps deux mouvements. Même si un effort de simplification pourrait être réalisé rapidement, des changements structurels et de fonctionnement plus importants vont nécessiter du temps. L’année 2013 devrait être consacrée à la préparation générale du projet, à l’étude de données complémentaires que nous collecterons, à prendre des avis et des conseils, à la définition des objectifs que nous cherchons à atteindre, et à l’élaboration d’une proposition qui sera soumise en cours d’année au Comité directeur de l’AIAF, l’organe dont dépend le PIAF. Ensuite de quoi, il conviendra, en 2014, en fonction des décisions qui auront été prises, de passer petit à petit à la réalisation concrète de la nouvelle mouture du Portail. J’espère que le résultat final sera disponible avant la fin de l’année prochaine. C’est donc une nouvelle phase qui s’ouvre dans l’histoire du Portail, faite de réflexion, de consultation, d’échange, de travail et de changement.

Dans ce contexte, nous sommes très heureux d’annoncer que deux collègues rejoignent le Comité de pilotage du PIAF : Mme Elisabeth Gautier-Desvaux, Directrice des Archives départementales des Yvelines et Monsieur Mathieu Stoll, responsable du Bureau de l’accès aux archives du Service Interministériel des Archives de France. Leur expérience et leurs compétences nous aideront beaucoup dans les différents projets que nous avons entrepris et en particulier dans cette refonte que je viens d’évoquer.

Pour terminer mon message, un grand merci à toutes les personnes et institutions qui appuient d’une manière ou d’une autre le PIAF tout au long de l’année.

Dernières nouvelles du PIAF…

Rapprochement PIAF/STIA (Stage Technique International d'Archives)

Le 9 janvier 2013 a été officiellement signée l’entente entre le PIAF et le département scientifique et technique des Archives de France.

Monsieur Hervé Lemoine, Monsieur Jean-Pierre Defrance, Monsieur Hedi Jellab, Monsieur Normand Charbonneau

Le Stage Technique International des Archives se tiendra du 2 avril au 3 mai 2013 à Paris. Il réunira une quarantaine de stagiaires durant 5 semaines. Les collègues du stage se sont tous inscrits dans l’espace professionnel du PIAF et ont commencé à prendre connaissance ou à relire les modules de cours du Portail qui serviront de colonne vertébrale au stage.
Les chefs de module ont d’ores et déjà reçu une formation à l’utilisation de l’Espace professionnel du PIAF ; ils pourront ainsi y élaborer des travaux collaboratifs avec les stagiaires du STIA 2013. Ces derniers bénéficieront d’une journée de cours et d’exercices à leur arrivée à Paris le 3 avril 2013.
Il a été demandé aux stagiaires cette année de rédiger des notes sur des points précis avant leur venue à Paris. Ceci va permettre aux intervenants de mesurer l’état des connaissances, l’expérience et les besoins des futurs stagiaires. La plupart d’entre eux ont effectué des travaux remarquables, éclairant ainsi le lecteur sur l’archivistique telle qu’elle est pratiquée dans leur pays respectif.

L’objectif de ce rapprochement entre le PIAF et le STIA est de répondre à une attente formulée par les stagiaires des années précédentes : pouvoir participer à des ateliers, travailler sur des cas concrets, réaliser des exercices. En un mot, mettre l’accent sur la pratique. Sans oublier que l’approche sera résolument comparatiste.
Il est certain que l’utilisation du PIAF dans le cadre du stage amènera à terme une évolution du contenu des différents volets du portail et en particulier du volet « Se former ». On peut compter sur les futurs stagiaires pour nous faire part de leurs remarques, critiques et suggestions. Peut-être certains d’entre eux deviendront-ils dans l’avenir des contributeurs du PIAF. C’est ce que nous souhaitons, car, comme mentionné à maintes occasions, nous cherchons à diversifier les exemples et les approches

Etaient également présents lors de la signature de cette entente, Monsieur Gérard Ermisse et Monsieur Marcel Caya, fondateurs du PIAF et de l'AIAF.

M. Normand Charbonneau, M.Gérard Ermisse, M.Hervé Lemoine, M.Marcel Caya, M.Hedi Jellab. 

M. Normand Charbonneau, M.Gérard Ermisse, M.Hervé Lemoine, M.Marcel Caya, M.Hedi Jellab.

Les nouveaux venus au comité de pilotage PIAF

Nous souhaitons la bienvenue une fois encore aux 2 archivistes qui viennent de se joindre à l’équipe PIAF !

Elisabeth Gautier Desvaux est diplômée de l'Ecole des Chartes, de la Sorbonne et de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes en sciences sociales. Elle commence sa carrière aux archives départementales du Calvados (1974-1979) puis sera successivement Directeur des Archives départementales de l'Orne (1979-1990), Directeur des Archives départementales du Calvados (1990-1992), Conservateur général, inspecteur général des Archives de France (1992-1995), Directeur régional des affaires culturelles de Basse-Normandie (1995-2003), Directeur régional des affaires culturelles de Bretagne (2003-2005) et Directeur des Archives départementales et du patrimoine mobilier des Yvelines (1995-  ).

Elle est également responsable depuis 2005 du MASTER 2 professionnel "métiers de la culture-archives" de l'Université de Versailles-Saint-Quentin.

Elle a rejoint le comité de pilotage du PIAF en 2012.

Mathieu Stoll est archiviste paléographe, docteur en histoire moderne (université Paris Sorbonne) et conservateur des bibliothèques, Mathieu Stoll a été chargé de la formation aux nouvelles technologies, de l'édition universitaire et a participé au lancement du portail Persée au sein de la direction générale de l'enseignement supérieur (2000-2006), puis des périodiques et de l'édition électronique à la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (2006-2012). Il est actuellement chef du bureau de l'accès aux archives (Service interministériel des Archives de France), en charge des questions d'édition, de communicabilité et de la mise en place du futur portail national des archives. Il a rejoint le comité de pilotage du PIAF en janvier 2013.

La France honore quatre membres de l'équipe AIAF/PIAF

Quatre de nos collègues ont été faits Chevalier des Arts et des Lettres par Monsieur Lemoine, directeur du SIAF(Service Interministériel des Archives de France), au titre de leur action pour la francophonie à travers le PIAF et l’AIAF :

  • Monsieur Hedi Jellab, Directeur général des Archives nationales de Tunisie, Président de l’AIAF.
  • Monsieur Normand Charbonneau, Conservateur et directeur général de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, secrétaire-trésorier de l’AIAF.
  • Monsieur Claude de Moreau, (Archives générales du Royaume de Belgique), ancien Président de l’Association Internationale des Archivistes Francophones (AIAF)
  • Monsieur Didier Grange, Archiviste de la ville de Genève, Conseiller spécial auprès de l’ICA, Président du comité de pilotage du PIAF.

Monsieur Hervé Lemoine, Monsieur Normand Charbonneau.  

 Monsieur Jellab, Monsieur Lemoine, Monsieur Charbonneau

Lors de ces cérémonies, Monsieur Lemoine a rappelé l’importance de l’archivistique francophone et son attachement à la collaboration internationale prônée et encouragée par l’AIAF (Association Internationale des Archivistes Francophones).
Vous trouverez ici le discours prononcé à cette occasion par Monsieur Normand Charbonneau.

Regard vers une institution membre de l’AIAF…

Une fois n’est pas coutume, nous ne parlerons pas dans cette édition d’une institution francophone membre de l’AIAF mais de notre Espace professionnel du PIAF (E-Pro) qui, s’il n’est pas encore une institution, tend à le devenir.

Comme l’annonce Didier Grange dans son éditorial, cet espace nécessitait des efforts d’aménagement afin d’en simplifier le maniement. Ce fut l’objet de nos travaux des deux premiers mois de l’année 2013. Ces modifications sont maintenant terminées, vous disposez d’un espace de communication/socialisation et de travail collaboratif entièrement rénové.

680 archivistes francophones sont aujourd'hui membres de l'Espace professionnel du PIAF.

E-Pro est à la fois un espace de communication (similaire à facebook mais réservé aux archivistes) et un espace de travail collaboratif. Inscrivez vous et allez l’explorer !

Vous verrez qu’il comporte trois espaces réservés au stockage ou au partage de données :

  • Dans "mon contenu", je stocke mes données (fichiers, dossiers, photos, articles etc). Cet espace est strictement privé. « Mon contenu » est l’équivalent d’une . Le PIAF est hébergé sur le serveur du Ministère de la Culture ; le stockage des données est donc pérenne.
  • Dans "portfolio", j'organise dans des "pages" les données personnelles que je souhaite partager et je les partage avec des membres de la communauté E Pro que je choisis.
  • Dans "groupe", je peux partager mes données avec un plus grand nombre de membres et je peux élaborer un travail collaboratif avec d'autres membres. Le paramétrage de l’accès des membres de la communauté aux groupes est très fin. Les informations et travaux qui s’y échangent sont réservés aux membres d'un groupe et restent donc confidentiels.

Il existe différents groupes de travail dans l'Espace professionnel :

  • PIAFNAUTES regroupe l’ensemble des membres de l’espace professionnel du PIAF. Un forum de discussion est mis à leur disposition et a été lancé il y a peu de temps.
  • Y interviennent des archivistes francophones de tous les pays : c’est le premier réseau social d’archivistes francophones !
  • Il existe dans E-Pro une trentaine de groupes de travail (« bâtiments d’archives », « archives sans frontières » etc), qui comptent généralement une dizaine de membres travaillant sur un thème. Ces groupes sont crées et dirigés par un membre qui en devient alors « administrateur ». L’administrateur définit les paramètres et conditions d’accès à son groupe qui peut être public (ouvert à tous) ou privé (accès sur invitation).

N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations !

Statistiques (1er janvier-19 mars 2013)

Les statistiques de fréquentation du PIAF sont en nette croissance  par rapport à ce que nous avons connu l'année dernière à la même période: 15 782 visiteurs différents (soit une augmentation de 16,2%), 23 320 visites en tout, 96 770 pages vues, une durée de connexion moyenne de plus de 4 minutes, 12% des internautes se connectent plus de 10 minutes (stable).

Le développement de la consultation du PIAF via smartphones ou tablettes numériques continue à augmenter (4% des consultations pour cette période ; 1,5% l'année dernière à la même période).

Enfin la liste des dix pays qui se connectent le plus au PIAF reste la même, seul leur classement varie un peu.

La France et le Canada restent en tête suivis de la Côte d’Ivoire, du Maroc, de l’Algérie, du Sénégal, de la Belgique,  de la Tunisie, du Cameroun et de la Suisse.

Merci à tous ceux qui utilisent et qui financent le PIAF !

Caroline Becker, webmestre du PIAF.

Comment adhérer et contribuer ?

  • par vos contributions aux différents modulesSi vous souhaitez apporter des contributions au Portail ou faire part d’informations qui vous paraissent importantes, vous pouvez remplir les formulaires dédiés à cet effet sur la page d’accueil du portail. N’hésitez pas !
  • par votre aide financière (adhésion à l’ AIAF). Votre adhésion à l’Association Internationale des Archivistes Francophones permettra d’assurer la pérennité du Portail ! Pour cotiser, rendez vous auhttp://www.aiaf.org/adhesion.htm
  • en vous inscrivant à un groupe de travail sur un thème donné dans l’espace « E-Professionnel ». Vous pouvez contacter le webmestre Caroline Becker pour prendre connaissance des travaux en cours et vous inscrire.

Portail international archivistique francophone - © aiaf
Comité de pilotage : Didier Grange; Marcel Caya; Ibrahima Lo; Anne-Marie Bruleaux; Elisabeth Gautier Desvaux; Basma Shabou Makhlouf ; Maryem Houidi ; Hélène Cadieux ; Jean-Baptiste Auzel; Mathieu Stoll. Publication : Caroline Becker. Maquette : Eric Ferrante