Connexion / Créer un compte

Dernière référence consultée  /  Dernière liste consultée

Référence en vue solo

Archives et histoire dans les sociétés postcommunistes. Paris: La Découverte, 2009. (Recherches, (ISBN : 978-2-7071-5731-7). 
Ajoutée par : wikiadmin (2016-12-13 21:06:43)
Type de référence: Livre
Numéro d'identification (ISBN etc.): 978-2-7071-5731-7
Clé BibTeX: anon2009.6501
Envoyer cette référence par courriel à un quelqu'un
Voir tous les détails bibliographiques
Catégories: 2. Fonctions archivistiques, 6. Période chronologique, General
Sous-catégories: 2.6. Diffusion, 6.3. 20e siècle
Mots-clés: 20e siècle, Accès à l'information, Europe orientale, Histoire, Histoire des archives et de l'archivistique, Politique (Institution), Utilisation
Créateurs: Combe
Éditeur: La Découverte (Paris)
Consultations : 4/323
Indice de consultation : 27%
Indice de téléchargement : 3%
Indice de popularité : 9%
Pièces jointes     [0/42]
Résumé     
Pendant soixante-dix ans, la recherche sur le monde soviétique s’est élaborée sans possibilité de recours aux sources primaires. « Discipline » à mi-chemin entre l’histoire immédiate et la science politique, la soviétologie, comme on l’appelait alors, était privée de l’outil traditionnel de l’historien : les archives. De ce fait, elle était d’autant plus perméable aux présupposés idéologiques. Bien que leur ouverture soit encore partielle et inégale selon les pays, les archives du monde communiste ont permis des avancées notables dans l’historiographie. Traduisant le rapport qu’entretiennent aujourd’hui les sociétés postcommunistes avec leur passé, leur usage public a encouragé le questionnement sur la centralité accordée aux dossiers des polices politiques. D’autres lectures des archives de la surveillance, d’autres champs de recherche ont pu être explorés, qu’il s’agisse des relations entre les dirigeants et entre les États, des rapports entre l’État-Parti et la société ou encore de l’approfondissement d’épisodes majeurs de l’histoire comme la Shoah à l’Est, longtemps négligée. Revers de la médaille, l’ouverture des archives et la dramaturgie autour de leurs révélations ont mis en relief un usage public du passé qui rappelle la fragilité de l’histoire comme discipline autonome. Issu d’un colloque organisé par la BDIC à l’université de Paris-Ouest-Nanterre, cet ouvrage collectif rassemble des travaux d’archivistes et d’historiens qui tentent ici un bilan, vingt ans après la chute du Mur de Berlin, de l’apport de l’archive à l’historiographie et à l’intelligibilité de l’expérience communiste.
Ajoutée par : wikiadmin  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Références totales : 4576 | Requêtes métadonnées : 59 | Exécution de script : 0.14315 secs | Style : PIAF-AFNOR (Association Française de NORmalisation) | Bibliographie : Bibliographie WIKINDX globale