Connexion / Créer un compte

Dernière référence consultée  /  Dernière liste consultée

Référence en vue solo

Potin, Yann. Les archives et la matérialité différée du pouvoir: Titres, écrins ou substituts de la souveraineté ? Pouvoirs, 2015, vol. 2. p. 5–21. (ISSN : 0152-0768). 
Ajoutée par : wikiadmin (2016-12-13 21:06:43)
Type de référence: Article
Numéro d'identification (ISBN etc.): 0152-0768
Clé BibTeX: anon2015n
Envoyer cette référence par courriel à un quelqu'un
Voir tous les détails bibliographiques
Catégories: 6. Période chronologique, General
Sous-catégories: 6.2. 19e siècle
Mots-clés: 19e siècle, National, Politique (Institution), Valeur
Créateurs: Potin
Collection: Pouvoirs
Consultations : 4/398
Indice de consultation : 33%
Indice de téléchargement : 5%
Indice de popularité : 12%
Pièces jointes     [0/69]
Résumé     
Au cours du xixe siècle, les États modernes, qu’ils soient ou non démocratiques, déploient des institutions qui, sous le fronton plus ou moins générique d’« Archives nationales », ont pour objet le dépôt matériel de leur légitimité juridique et/ou constitutionnelle. Mais quelle est la valeur du dépôt dans les archives de ces actes fondateurs de souveraineté, qu’il s’agisse de serments, de pactes ou de lois ? Cet article, qui revient sur les relations complexes entre archives et souveraineté, dévoile combien l’imaginaire matériel de la souveraineté occidentale a partie liée avec trois figures d’incarnation successive du pouvoir à travers l’institution des archives : le trésor, le coffre des lois et la nécropole nationale.
Ajoutée par : wikiadmin  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Références totales : 4576 | Requêtes métadonnées : 54 | Exécution de script : 0.14797 secs | Style : PIAF-AFNOR (Association Française de NORmalisation) | Bibliographie : Bibliographie WIKINDX globale