Connexion / Créer un compte

Dernière référence consultée  /  Dernière liste consultée

Référence en vue solo

Banat-Berger, Françoise; Meissonnier, Antoine. La gestion des archives dans le secteur médical à l’ère numérique. Médecine & Droit, 2015, vol. 2015, no 131, p. 36–49. (ISSN : 1246-7391). Repéré à http://www.sciencedirec ... e/pii/S1246739115000196, DOI : http://dx.doi.org/http: ... 16/j.meddro.2015.02.001 
Ajoutée par : wikiadmin (2016-12-15 18:44:16)
Type de référence: Article
DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.meddro.2015.02.001
Numéro d'identification (ISBN etc.): 1246-7391
Clé BibTeX: BanatBerger2015
Envoyer cette référence par courriel à un quelqu'un
Voir tous les détails bibliographiques
Catégories: General
Mots-clés: Archivage électronique, Données, Preuve, Santé (Institution), Secteur public
Créateurs: Banat-Berger, Meissonnier
Collection: Médecine & Droit
Consultations : 1/315
Indice de consultation : 27%
Indice de popularité : 6.75%
Pièces jointes     Liens URLs     http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1246739115000196
Résumé     
En droit français, le terme d’« archives » recouvre une réalité très large qui ne se limite ni aux documents anciens, ni aux dossiers papier : les données informatiques contenues dans les systèmes d’information d’un service ou échangées par télé-procédures, les fichiers bureautiques, les courriels, en somme, tout le patrimoine informationnel, dématérialisé ou non, des organisations, constituent, dès leur création, des archives. Comme, depuis la loi no 2000-230 du 13 mars 2000, l’écrit électronique a la même force de preuve qu’un écrit papier, chaque organisation a un besoin accru de garantir l’intégrité de ses données numériques qui pourront être produites devant un tribunal en cas de contentieux. La garantie de la fiabilité, de l’exactitude et de l’authenticité des données devient, dans ce cadre, cruciale pour toute organisation. En outre, la lisibilité de l’information numérique, condition sine qua non de futures recherches, dépend étroitement de solutions techniques sans cesse menacées par l’obsolescence. Du fait de l’informatisation accrue des établissements de santé, le secteur médical est particulièrement concerné par la question de la gouvernance de l’information. Les risques inhérents à la médecine humaine nécessitent une traçabilité des actes réalisés afin de garantir la fiabilité de l’ensemble des processus. À ces exigences, s’ajoutent celles dues au caractère public d’une large partie des missions du domaine de la santé. De ce fait, ce secteur se trouve soumis à plusieurs législations, aux périmètres différents, qui encadrent la gestion de l’information et qui sont décrites dans cet article. Il commence par rappeler les principes législatifs régissant la gestion des archives dans le secteur public, puis aborde la question particulière de l’encadrement de la gestion de l’information dans le secteur médical et enfin consacre une partie spécifique au cadre de la dématérialisation. Une annexe dresse un état des textes définissant à la date de l’article le cycle de vie des informations médicales dans le secteur public.
Ajoutée par : wikiadmin  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Références totales : 4576 | Requêtes métadonnées : 55 | Exécution de script : 0.14365 secs | Style : PIAF-AFNOR (Association Française de NORmalisation) | Bibliographie : Bibliographie WIKINDX globale