Connexion / Créer un compte

Dernière référence consultée  /  Dernière liste consultée

Référence en vue solo

Le Records Management dans l’administration et l’économie privée. Un nouveau territoire? Arbido, 2010, vol. 10, no 2. Repéré à http://arbido.ch/assets ... arbido_10.2_001_072.pdf 
Ajoutée par : wikiadmin (2016-12-16 15:32:45)
Type de référence: Article
Clé BibTeX: anon2010.7165
Envoyer cette référence par courriel à un quelqu'un
Voir tous les détails bibliographiques
Catégories: General
Mots-clés: Administration, Gestion des documents d’activité, Numérique, Secteur privé, Suisse, Système
Collection: Arbido
Consultations : 5/420
Indice de consultation : 35%
Indice de téléchargement : 23%
Indice de popularité : 26%
Pièces jointes     [5/335] Liens URLs     http://arbido.ch/assets/files/arbido_10.2_001_072.pdf
Résumé     
Le monde change. Il change vite. Les organisations sont entrées de plain pied dansla cyberadministration, disposant d’une architecture informatique virtualisée et d’outils logiciels partagés sur le réseau et multimédias. Les outils collaboratifs au sein des organisations deviennent des objets préconisés par les gestionnaires des systèmes d’information, qui misent parallèlement sur les facultés nouvelles desmoteurs de recherche pour contourner les lourdeurs des vieux modèles d’organisation de l’information.Ce n’est donc pas par hasard qu’arbido printoffre une tribune à la problématique du records management (RM) dans ses interactions avec le monde des ar-chives. Une tribune dont l’importance sera sans aucun doute croissante dans lemonde de l’information documentaire, que l’on soit convaincu ou non par lesappels de Steve Bailey à revoir nos schémas (on lira à ce titre le compte rendu signé par Andreas Kellerhals dans ce dossier). Ce regard vigilant sur la questiondes records est une nécessité, car les archivistes savent déjà qu’ils ne peuventrefuser l’entrée en matière sur l’archivage numérique «à long terme», devenuobjet fondamental de leurs missions. Un long terme qui n’a plus rien à voir avecles horizons temporels d’un archivage historique sur support analogique puisqu’ilse pense comme un intervalle de temps incertain entre plusieurs obsolescencescroisées (formats, supports). Ils savent aussi que les conditions de réussite d’untel archivage passe par un traitement des «records» qui ne soit pas (a minima)contradictoire avec le modèle OAIS.
Ajoutée par : wikiadmin  
wikindx 4.2.2 ©2014 | Références totales : 4576 | Requêtes métadonnées : 52 | Exécution de script : 0.11356 secs | Style : PIAF-AFNOR (Association Française de NORmalisation) | Bibliographie : Bibliographie WIKINDX globale