Cri du PIAF n°25

Member for

9 années 3 mois

CRI DU PIAF n° 25 
(15 décembre 2022)

Editorial

 

Les Coulisses du PIAF

Dans notre monde fou, rempli d’incertitudes multiples, le PIAF reste un phare indispensable dans le domaine de l’archivistique. Si vous lisez ce texte, vous faites fort probablement partie des plus de 60 472 personnes qui ont visité régulièrement le site en 2022 et forment une communauté virtuelle à travers le monde.  Peut-être vous vivez dans l’un des 10 premiers pays à se connecter au PIAF cette année, c’est-à-dire en France, en Côte d’Ivoire, au Canada, au Maroc, au Sénégal, en Algérie, au Cameroun, au Congo-Kinshasa, en Belgique ou aux États-Unis d’Amérique. Vous êtes probablement francophone mais il n’est pas nécessaire d’être francophone pour consulter le PIAF à condition de lire le français.

Vous confirmerez alors que le PIAF est incontournable : il est en effet un centre d’information, formation, réflexion, échanges et partage des connaissances basé sur l’engagement international, le respect, la cohésion et la solidarité entre tous ceux qui maintiennent et développent les services du portail. Tout cela depuis 2005 et sans aucun parallèle dans le milieu archivistique! Une forte solidarité existe aussi entre l’équipe du PIAF et les internautes comme vous visitant le portail pour y trouver des services uniques, libres d’accès et gratuits. 

Les visiteurs auxquels s’adressent nos outils comprennent des professionnels du monde de l'archivistique, des étudiants, enseignants et chercheurs en archivistique, des autodidactes ainsi que tous ceux intéressés par la pratique archivistique.  Ces visiteurs forment une communauté virtuelle à laquelle vous appartenez.  Une de nos valeurs est la coopération, c’est pourquoi nous vous encourageons à communiquer avec nous et à soumettre des compléments d'information en allant sur le portail ou sur notre Facebook.

Nos outils sont bien connus, cependant ce qui se passe dans les coulisses du PIAF est moins connu.

Tout d’abord nos revenus sont très modestes et la Covid nous a forcés à cesser nos rencontres en présentiel. Nous avons appris à travailler chacun de notre cȏté sur des projets communs et à communiquer régulièrement grâce aux moyens électroniques dont notre webmestre et nos spécialistes en informatique sont des experts.

Les membres du Comité de pilotage du PIAF, dont je fais partie, ne sont pas rémunérés pour leur travail sur le portail. Au nombre d’une quinzaine, ces membres proviennent de plusieurs pays francophones dispersés sur quatre continents. Nous représentons donc une francophonie plurielle.  L’organisation de nos réunions Skype pose des défis à cause des différences horaires dans les diverses régions où nous vivons.  Certains membres acceptent de participer aux rencontres pendant la nuit à cause de leur situation géographique mais ceci explique aussi le succès du PIAF.  En effet les membres du Comité de pilotage sont engagés personnellement et professionnellement afin d’assurer la qualité du portail. Ils partagent leurs expériences et compétences.  Quelques-uns sont retraités et tous consacrent leurs moments de congé ou de repos au développement des outils du portail. Ils y travaillent activement, en équipe avec notre précieuse directrice des opérations, en plus d’en assurer le suivi et de proposer des idées pour de nouveaux projets.  Les décisions se prennent par consensus.

En effet le succès du PIAF repose sur des bénévoles passionnés et un personnel très réduit, qui travaillent ensemble et partagent les mêmes valeurs, convictions et croyances, dont celle de l’importance de l’archivistique francophone.  Celle-ci repose sur des concepts et traditions parfois contradictoires, et même des terminologies différentes d’un pays à l’autre, que le Comité de pilotage doit respecter afin d’être le véhicule d’une francophonie solidaire et inclusive.

Les défis sont nombreux puisque le PIAF offre des services libres d’accès, gratuits et d’excellente qualité, dont le nombre et la richesse augmentent continuellement. Le contenu du site et le système de gestion du portail sont en constante évolution afin de rester à la fine pointe de l’archivistique et de la technologie.

Les cours du PIAF sont développés par des archivistes et enseignants spécialistes du domaine traité qui travaillent en équipe avec le Comité de pilotage et la directrice des opérations. De nouveaux modules et des mises à jour des modules plus anciens sont mis à disposition régulièrement par ce collectif uni dans un esprit de solidarité et suivant l’évolution de l’archivistique.  Évidemment notre formation suit la progression des enjeux communs dans le domaine des archives et couvre les meilleures pratiques.  Elle est utile à des personnes déjà formées aussi bien qu’à des débutants.

Les rubriques du volet « Se documenter » exigent un travail monumental d’actualisation et de perfectionnement. La bibliographie du PIAF compte à ce jour 7 343 références en archivistique en langue française.  De nouvelles notices sont continuellement repérées et ajoutées.  Cette bibliographie archivistique francophone est la seule de ce type à travers la planète.

Le blogue des actualités accumule continuellement de l’information nouvelle.  Notre veilleur a développé des stratégies de collection et distribution bien étudiées pour assurer des résultats exceptionnels couvrant toute la francophonie. Il y fait un compte rendu hebdomadaire de toutes les actualités qui touchent le monde des archives francophones.  Il s’agit d’un travail colossal.

Le volet « Espace du chercheur » est élaboré par une équipe d’enseignants chercheurs et de professionnels des archives, eux aussi de généreux bénévoles très engagés qui veulent vous offrir des ressources complémentaires sur les études et les recherches menées dans le domaine archivistique. Ce volet couvre essentiellement la recherche scientifique menée dans les institutions académiques et laboratoires de recherche.  Par conséquent il est alimenté régulièrement afin de vous garder informés.

L’espace professionnel du PIAF, appelé « volet E-pro » comprenait 1 738 membres à la fin septembre 2022. Il a permis de créer une vaste communauté virtuelle d'archivistes francophones et de lui offrir un espace de travail collaboratif.  Mahara, qui est un gestionnaire de portfolio en logiciel libre, sert à créer un profil, sauvegarder, organiser et partager des publications et travaux dans un espace en ligne. Il permet aussi de rejoindre des communautés en ligne et des réseaux avec des outils, comme les groupes, les blogues et les forums, listés dans le volet.  Grâce à cet espace on peut publier en accès libre des présentations et échanger avec les collègues.  Le volet favorise donc le travail, la solidarité, la communication et la cohésion des membres de notre communauté virtuelle.

Évidemment le contact avec les utilisateurs de notre portail est toujours pour nous d’une très grande priorité. Cela nous permet de constater la diversité des usages qui sont faits du PIAF et de mesurer les attentes de nos utilisateurs, quels que soient leur parcours, leur niveau et leur degré d’implication dans la communauté archivistique francophone.  Les internautes peuvent nous apporter leurs critiques, idées et collaboration ce qui est très important pour nous. Le principe de solidarité essentiel au sein du PIAF s’étend à vous qui êtes nos visiteurs.

Le PIAF est un projet réalisé par l’AIAF (Association Internationale des Archivistes Francophones) financée par ses membres et plusieurs institutions francophones.

En cette fin d’année 2022 il ne me reste plus qu’à envoyer des mots de remerciement à tous ceux et celles qui font, utilisent et financent le PIAF. Passez de belles fêtes!

Claude Roberto

Présidente du Comité de pilotage


Les statistiques du PIAF 
Du 1er janvier au 12 décembre 2022 : 60 472 visiteurs ont fréquenté le PIAF. 

 

Merci à tous ceux qui font, qui utilisent et qui financent le PIAF !

Caroline Becker, webmestre et directrice des opérations du PIAF.

Comment adhérer et contribuer ?

  • par vos contributions aux différents modules. Si vous souhaitez apporter des contributions au Portail ou faire part d’informations qui vous paraissent importantes, vous pouvez remplir les formulaires dédiés à cet effet sur la page d’accueil du portail. N’hésitez pas !
  • par votre aide financière (adhésion à l’ AIAF). Votre adhésion à l’Association Internationale des Archivistes Francophones permettra d’assurer la pérennité du Portail ! Pour cotiser,  cliquez ici.
  • en vous inscrivant à un groupe de travail sur un thème donné dans l’espace « E-Professionnel ». Vous pouvez  contacter le webmestre Caroline Becker pour prendre connaissance des travaux en cours et vous inscrire.
  • Portail international archivistique francophone - ©  aiaf
    Comité de pilotage : Claude Roberto ; Anne-Marie Bruleaux; Basma Shabou Makhlouf ; Aida Chebi ; Yamina Mahmoud ; Sabine Mas ; David Rajotte, Françoise Lemaire, Minh Huong vu Thi, Mor Dieye, Bénédicte Grailles, Natasha Zwarich, Sanja Simic, Eric Turcotte.
    Publication : Caroline Becker.
    Maquette : Eric Ferrante