Journée internationale des archives au Mali (9 juin 2019).

Notre collègue Youssouf DAGNO, Chef de la division Promotion des Archives et Formation à la Direction nationale des Archives du Mali,  nous a fait parvenir un compte rendu de la journée internationale des archives au Mali (9 juin 2019). Nous l'en remercions !

A l’instar de la communauté internationale, notre pays a célébré le dimanche dernier la Journée internationale des archives, sur le thème : « Concevoir les archives du 21è siècle ».

Commémorée chaque année le 9 juin, cette journée a été lancée en 1948 à Paris par International Council on Archive (ICA) sous les auspices de l’Unesco et adoptée par les 2000 participants, lors du congrès international des archives à Vienne en 2004.

La cérémonie officielle s’est déroulée à la Direction nationale des Archives du Mali sous la présence de Mme Sanogo Aminata Mallé, secrétaire générale du gouvernement en présence du directeur national des Archives, Seydou Diabaté. On notait la présence de plusieurs directeurs centraux, des partenaires techniques et financiers, des archivistes ainsi que plusieurs étudiants et invités.

« Les archives du 21è siècle ne peuvent plus être réduites à leur dimension historique », a précisé Mme Sanogo Aminata Mallé dans son discours d’ouverture.

La commémoration de la Journée internationale des archives, dira-t-elle, offre l’opportunité de sensibiliser les administrations et l’opinion publique sur l’importance des archives dans la gestion des affaires publiques. Elle a exprimé l’engagement du président de la République pour la cause des archives. Selon elle, la thématique de 2019 cadre parfaitement avec les actions du gouvernement à savoir l’adoption de la politique nationale des archives et le plan d’actions qui se traduit par le décret n°2018-0593/P-RM du 24 juillet et plusieurs actions comme la numérisation de 8258 documents en 2018 et 61262 en 2019, l’extension du réseau informatique et le câblage de la direction nationale des archives, la réalisation de plusieurs missions d’inspection des fonds d’archives historiques à Bamako et dans certaines localités des régions de Kayes, Sikasso et Ségou …

Les nouveaux chantiers du numérique obligent les archivistes à découvrir de nouvelles structures et à s’y intégrer tout en s’imprégnant des nouvelles pratiques des nouvelles technologies. Il convient de prendre en considération les nouvelles attentes des usagers en matière de sélection, de conservation et de valorisation des archives. Il convient de souligner la numérisation des actes du Journal officiel (décret, lois, ordonnance, arrêtés) de la République du Mali par le secrétariat général du gouvernement. Ce processus de scann contribue significativement à la modernisation de l’administration en particulier des systèmes d’archivages. Elle a salué à cet égard l’appui des partenaires techniques notamment la Coopération suisse au Mali. Le thème retenu cette année revêt une importance capitale qui permet aux usagers de mettre au centre de leurs recherches les archives. Pour M. Diabaté, c’est le lieu de saluer les autorités pour l’intérêt qu’elles accordent aux archives. Il a rappelé que les recommandations des précédentes journées ont permis de booster les activités de la direction nationale des archives. La journée a été marquée par deux communications qui ont suscité beaucoup d’intérêt de la part des participants. La première a été animée par le directeur national des archives, Seydou Diabaté sur le thème : « concevoir les archives » et la seconde sur le thème : « la sécurisation et la dématérialisation des archives foncières et du cadastre du bureau des domaines du district de Bamako, et du cercle de Kati », animée par Mme Goïta Mariétou Diarra, responsable de déménagement et de dématérialisation des archives foncières et cadastrales.

Les deux communications ont été un véritable espace de discussions sur l’avenir et la gestion du patrimoine publique.

Il faut rappeler que l’ICA est une organisation non gouvernementale multiculturelle et multilingue qui à pour mission d’encourager la préservation, le développement et l’accès aux archives dans le monde, par le biais de la coopération internationale et de la solidarité.

Amadou SOW