JOURNEE D’ETUDES DE L’ASSOCIATION BURKINABE DES GESTIONNAIRES DE L’INFORMATION DOCUMENTAIRE (ABGID) tenue le 27 février 2010

au Centre National des Archives du Burkina Faso

Le 27 février 2010, s’est ténue  à partir de 8H30mns, au Centre National des Archives du Burkina Faso, une journée d’études organisée par le bureau exécutif de l’Association Burkinabé des Gestionnaires de l’Information Documentaire (ABGID).

Cette journée d’études qui a regroupé plus d’une cinquantaine de participants et  professionnels de l’information documentaire venant de Ouagadougou, Bobo Dioulasso et de Ouahigouya portait sur deux thématiques centrales :

« Comment accroître le nombre de fréquentation dans un service d’information documentaire et améliorer la qualité des services rendus » ;
« le Portail international Archivistique Francophone : présentation »

La première thématique a été développée par monsieur DIOP Amadou, juriste, documentaliste, conseiller en formation et recherche et actuellement administrateur  de l’IPD/AOS, bien connu dans le milieu des sciences de l'information documentaire, membre actif de l' Association Internationale Francophone des Bibliothécaires et Documentalistes (AIFBD).

D’entrée de jeu, le communicateur fera une présentation des termes suivants : le produit  qui est  entre autres, un bien matériel ou immatériel crée pour satisfaire un besoin ; le service qui est le résultat d’une activité intangible, impalpable ; la qualité, qui donne la valeur de quelqu’un, d’un produit ou d’un service. Elle peut être mauvaise, partielle  ou bonne. Elle est une propriété sensible mais non mesurable, bien que palpable au premier contact. La qualité s’obtient par le comportement en étant dans les dispositions intellectuelles et morales, par la recherche et la perfection en faisant notre tâche de la meilleure façon possible en fonction de notre intelligence et de l’ensemble de nos capacités actuelles. 

 Pour lui, la qualité permet d’évoluer, de garder son travail et de faire évoluer l’organisation. La faible fréquentation des bibliothèques en particulier et des  systèmes  d’information documentaire en Afrique est due  à la fracture numérique, au manque de ressources humaines performantes, aux conditions  ergonomiques et à la richesse des  fonds et collections.

Pour connaître l’état de fréquentation d’une bibliothèque, il y a lieu de tenir des statistiques fiables. Il conclut en disant que le cadre logique est un outil de gestion permettant l’amélioration de la fréquentation de la bibliothèque.

La deuxième communication, portant sur  le Portail International Archivistique Francophone (PIAF) a été présentée par messieurs KONE Dilomama, secrétaire général de l' association et correspondant EBAD/PIAF  et MILLOGO Tollo, chef de service Archives à l' Office Nationale des Télécommunications (ONATEL) et secrétaire à l' Organisation et à l' Informa de l’association.

Cette présentation fait suite à l’une des recommandations ténues à Dakar au Sénégal, lors de la Semaine Internationale des Archives francophone (SIAF) consistant à faire connaître cette plate forme de formation archivistique aux étudiants, non professionnels et aussi aux professionnels des archives en particulier et des sciences de l’information documentaire en général.

La communication à consister à une présentation en PowerPoint du Portail : définition ; objectifs, organe de direction, composante du PIAF. L’accent a été mis sur les espaces : se former, se documenter, professionnel, actualités et surtout sur la présentation des modules.

Après cette présentation, le site web ( www.piaf.org) a été  en ces grands points commentés, expliqués aux participants.

Des questions ont été posées, telles l’africanisation des ressources documentaires, l’implication des archivistes africains aux différents modules, la certification des modules enseignées aux apprenants…

C’est aux environs de 13heures que  la journée a été clôturée par une présentations de tous les participants à la dite journée et une brève explication des objectifs de l’ Association Burkinabé des Gestionnaires de l’ Information Documentaire (ABGID)  a été faite. Un cocktail  a mis fin à la cérémonie aux environs de 14heures.

 KONE Dilomama

Gestionnaire de l’Information documentaire 
Secrétaire général de l’ABGID
Correspondant EBAD/PIAF