Parution de "Archives et droits humains"

Member for

9 années 1 mois

Archives et droits humains, sous la direction scientifique de Jens Boel, Perrine Canavaggio, Antonio Gonzalez Quintana, Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie, 2023.

Les archives peuvent servir à prouver les violations des droits de l’homme, notamment les crimes contre l’humanité, et aider à lutter contre l’impunité. Archives et droits humains montre la relation étroite entre ces deux termes et rappelle l’émergence, en droit international, du droit à la vérité, à la justice et à réparation. 17 études de cas provenant d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Europe sont présentées par des experts venus de divers horizons pour illustrer les différents usages des archives dans les pays en transition démocratique ou en situation de post-conflit : usages juridiques, réparatoires, mémoriels, historiques, éducatifs et préventifs. Les archives jouent donc un rôle crucial : elles fournissent les preuves qui permettent de connaître les chapitres douloureux de l’histoire et d’y faire face. Elles contribuent ainsi à prévenir leur répétition, ce qui constitue un préalable à tout processus de guérison, tant au plan national, dans chaque pays et communauté, qu’à l’échelle internationale, entre pays et communautés.

Jens Boel est un archiviste et historien danois. Il a été archiviste en chef de l’UNESCO (1995-2017) et président de la section des organisations internationales du Conseil international des archives (ICA) (2000-2004 et 2008-2012). Il a lancé le projet d’histoire de l’UNESCO en 2004.
Perrine Canavaggio est une archiviste française. Elle a été chef du service des archives de la présidence de la République française de 1974 à 1994 et secrétaire générale adjointe de l’ICA (2000-2009).
Antonio González Quintana est un archiviste espagnol. Il a été sous-directeur général des Archives de la Communauté de Madrid (2010-2018) et il est l’auteur du livre Politiques archivistiques pour la défense des droits de l’Homme, ICA, 2009.