Cri du PIAF n°22 - Erratum

En-tête Pour une archivistique francophone d'avenir

CRI DU PIAF n° 22
(15 juillet 2021)

Editorial 

Chers collègues et chers internautes,

Chers archivistes de la francophonie,

Tout d’abord permettez-moi de féliciter et remercier Didier Grange, pilier fondateur du PIAF et ancien président du Comité de pilotage (CoPil) du PIAF, et toute son équipe, comprenant les membres du CoPil ainsi que Caroline Becker, webmestre de notre Portail, et Éric Castex assisté d’Éric Ferrante, nos deux techniciens.  C’est ce groupe qui a su développer et offrir au milieu archivistique international francophone le service incontournable et unique de formation, information et échanges qu’est devenu le PIAF. L’accès au site reste gratuit. Toutes mes félicitations à vous, chers collègues, qui pilotez le PIAF!

J’ai accepté de reprendre le flambeau, succéder à Didier et devenir présidente du CoPil.  Je vous remercie très sincèrement et très chaleureusement de la confiance que vous m’avez accordée en m’abordant pour discuter de ce poste.

J’ai beaucoup apprécié l’efficacité et l’encouragement de Caroline, qui m’a guidée dans mes premiers moments au PIAF, et le professionnalisme ainsi que l’engagement et la gentillesse de tous les membres de l’équipe du portail.  Je voudrais remercier aussi l’AIAF qui a facilité mes débuts au PIAF en m’invitant à ses réunions et en me faisant participer aux discussions.  Me voilà donc rentrant dans une aventure unique avec des collègues exceptionnels et entièrement dévoués au PIAF.

J’ai accepté la présidence du CoPil parce que je considère l’engagement dans la communauté archivistique comme essentiel.  Cet engagement assure, par exemple, la formation de nos futurs archivistes et le développement professionnel des archivistes de ma génération.  Dans notre ère pandémique, le travail d’équipe et la collaboration entre professionnels de l’information vont nous aider à mieux fonctionner et à mieux relever les défis auxquels nous faisons face.  Ce travail de collaboration est d’ailleurs ce qui assure le succès du PIAF.

J’ai travaillé pendant plus de 30 ans aux Archives provinciales de l’Alberta dans l’Ouest canadien.  Je vis maintenant en Colombie britannique près de Vancouver.  Depuis le début de ma carrière je me suis engagée dans le travail associatif.  J’ai rempli pendant 8 ans le poste de Secrétaire de la Section des associations professionnelles du Conseil international des archives (ICA) et j’ai été responsable du Bulletin de nouvelles de cette Section publié en français, anglais et espagnol.  Cela m’a permis de travailler sur la Déclaration universelle sur les Archives approuvée par l’UNESCO en 2011.  Je suis devenue ensuite la présidente du Groupe d’Experts en sensibilisation de l’ICA.  Je vais continuer à travailler avec notre communauté professionnelle dans son entier afin de faire en sorte que le PIAF continue sur sa lancée, en alliant qualité, solidarité et service à la communauté.

Évidemment nous allons garder le cap sous ma présidence au PIAF.  Nous continuerons à travailler avec les membres des institutions nationales d’archives francophones, des associations d’archivistes et des écoles de formation en archivistique.  Plusieurs de ces membres se trouvent d’ailleurs dans le CoPil du PIAF.  Nous allons continuer à résoudre les problèmes communs, faciliter les échanges professionnels, développer des projets susceptibles de recevoir des financements, et accepter des partenaires tout en maintenant l’excellence de l’outil de travail qu’est le PIAF.  Nous avons été approchés par un groupe de professionnels au Costa Rica souhaitant traduire en espagnol et portugais notre module sur les archives numériques.  D’autre traductions seront négociées.  Cela permettra au PIAF de rayonner en Amérique centrale et en Amérique du Sud. 

Quant à vous, chers archivistes francophones, il faudra continuer à nous aider à maintenir le très vif succès remporté par le PIAF et à en faire notre fierté.  Vous trouverez sur le portail les divers volets auxquels vous pouvez apporter une contribution.  J’espère que nous pourrons bientôt inspirer d’autres communautés professionnelles, y compris l’ICA, à suivre le modèle du PIAF qui offre un outil de travail exceptionnel aux francophones.

 

Claude Roberto, Présidente du Comité de pilotage

 


Les statistiques du PIAF
Du 1er janvier 2021 au 5 juillet 2021 : 39 968 visiteurs ont fréquenté le PIAF. 

  En savoir plus

Merci à tous ceux qui font, qui utilisent et qui financent le PIAF !

Caroline Becker, webmestre et directrice des opérations du PIAF.

Comment adhérer et contribuer ?

  • par vos contributions aux différents modules. Si vous souhaitez apporter des contributions au Portail ou faire part d’informations qui vous paraissent importantes, vous pouvez remplir les formulaires dédiés à cet effet sur la page d’accueil du portail. N’hésitez pas !
  • par votre aide financière (adhésion à l’ AIAF). Votre adhésion à l’Association Internationale des Archivistes Francophones permettra d’assurer la pérennité du Portail ! Pour cotiser,  cliquez ici.
  • en vous inscrivant à un groupe de travail sur un thème donné dans l’espace « E-Professionnel ». Vous pouvez  contacter le webmestre Caroline Becker pour prendre connaissance des travaux en cours et vous inscrire.
  • Portail international archivistique francophone - ©  aiaf
    Comité de pilotage : Claude Roberto; Anne-Marie Bruleaux; Basma Shabou Makhlouf ; Aida Chebi ; Yamina Mahmoud ; Sabine Mas ; David Rajotte, Françoise Lemaire, Jean-Daniel Zeller, Minh Huong vu Thi, Mor Dieye, Bénédicte Grailles, Natasha Zwarich, Sanja Simic, Eric Turcotte.
    Publication : Caroline Becker.
    Maquette : Eric Ferrante